Témoignages week-end FEMME deviens ce que tu es !

Week-end : « femme, deviens ce que tu es » Bretagne

« Je rends grâce à celui qui m’a donné la force, notre Seigneur Jésus Christ et qui m’a jugé assez fidèle pour m’appeler à son service. » 1 Timothée 1, 12

J’étais inscrite au week-end : « femme,deviens ce que tu es ».

Or, je faisais une sciatique et j’étais démoralisée car je me demandais si ce week-end était pour moi, étant donné mon état. C’est alors que Patricia, l’organisatrice me proposait un relax pour rester allongée, au fond de la salle.

Je faisais donc un « deal » avec le Seigneur en lui disant : « Seigneur, tu me vois, comme je suis, c’est toi qui me donnes la force, selon ta parole, je fais un acte de foi, je ne prends pas d’anti-inflammatoires et je vais au week-end. »

J’étais donc allongée, sur mon relax, le vendredi soir, le samedi toute la journée et c’est seulement après l’eucharistie du soir, que j’ai eu envie de me lever pour danser, j’étais surprise par la chaleur dans les jambes alors qu’auparavant, elles étaient glacées. Le lendemain, je suis restée debout et je ne sentais plus de douleurs, je n’ai pas eu besoin de prendre de médicaments.

Pendant cette session, j’ai été visitée dans mes entrailles de femme. C’est comme si tous les sentiments négatifs étaient évacués pour laisser place à la grande Paix de Dieu, à l’Amour et à la Joie…….Voilà ce que je peux dire pour l’instant, le Seigneur m’a appelée à son service et il me donne la force, pour cela, selon sa parole.

Témoignage Rouen

suite à la retraite "Femme deviens ce que tue es" au mois de juin 2014, je voudrais témoigner de ma guérison. En effet, je suis arrivée à cette retraite en souffrance voire dépressive, fatiguée et triste mais avec la foi. Au cours de cette retraite, le Seigneur m’a guérie de mes blessures très anciennes bien enfouies en moi alors que j’avais fais durant déjà quelques années tout un travail sur moi sur le plan psychologique et spirituel mais je sentais encore quelques blocages qui me m’étaient dans une grande souffrance et dans un état de tristesse qui marquait mon visage. En effet, j’ai retrouvé le goût de vivre. Je vis dans l’amour de Dieu qui me permet d’ouvrir encore mon coeur aux autres. Je suis remplie de joie, de paix et surtout d’amour. Je me sens nager dans le bonheur même si je suis célibataire. Sur le plan professionnel, je suis plus disponible aux autres en étant en relation en permanence avec un public en difficulté et mes projets se construisent progressivement sous le regard de Dieu. Gloire à Dieu et merci à Myriam et Régine. Jacqueline